Emilie Guerel au débat Var Matin de la 7ème circonscription du Var

Vous avez été nombreux à venir écouter les 14 candidats (sur 18) de la 7ème circonscription du Var. Le débat organisé par Var Matin nous a permis de nous présenter, de développer nos ambitions principales pour la France et pour la circonscription et répondre à des questions du public.

Le sens de ma candidature  est de soutenir le Président de la République Emmanuel Macron et de porter le projet avec la nation et de le parfaire en lien avec la 7ème circonscription. J’incarne le renouvellement des pratiques et des visages et je souhaite dépasser les clivages partisans pour travailler en synergie avec tous les acteurs du territoire.

 

Mes trois priorités nationales :

  • L’emploi, le chômage et la formation professionnelle : 

Le chômage est au coeur des préoccupations. Pour le surmonter, la République En Marche propose de changer d’approche :

– en simplifiant la vie des entrepreneurs : en réduisant leurs charges et en supprimant le RSI (Régime Social des Indépendants) qui ne fonctionne pas,

– En baissant l’impôt sur les sociétés de 33.3% à 25%,

– En encourageant au développement de formations cohérentes avec l’économie de notre circonscription,

– En garantissant l’assurance-chômage pour les salariés qui démissionnent et en l’accordant aux artisans, commerçants, indépendants, entrepreneurs et professions libérales.

  • L’éducation

Nos performances scolaires diminuent et il devient impératif de considérer l’éducation comme un enjeu structurant : comme un enjeu de justice sociale. Je souhaite aider Emmanuel Macron à redonner du sens à l’expression « égalité des chances » et remettre tous les enfants sur la même ligne de départ :

– En donnant la priorité à l’école primaire,

– En limitant à 12 élèves par enseignant la taille des 12 000 classes de CP et de CE1 en zone prioritaire,

– En donnant plus d’autonomie aux équipes éducatives,

– En renforçant l’autonomie des universités.

  • La sécurité et la défense

Le projet d’Emmanuel Macron avance plusieurs mesures que je souhaite défendre en priorité :

– En recrutant 10 000 policiers et gendarmes supplémentaires (7500 policiers et 2500 gendarmes sur 5 ans),

– En créant une police de sécurité quotidienne,

– En donnant aux policiers aux gendarmes un nouveau pouvoir sous le contrôle du juge, ils pourront interdire à une personne délinquante de fréquenter le quartier où elle a commis ses délits,

– Toute peine prononcée sera exécutée,

– Nous construirons 15 000 places de prison.

Mes trois priorités locales :

  • La protection de notre littoral 

C’est un enjeu fondamental et transversal : il s’agit du moteur de notre attractivité touristique, de notre dynamisme économique et  de notre cadre de vie. Cette richesse n’est pas un acquis. Notre objectif sera de soutenir et de dynamiser la croissance bleue de notre territoire parce que c’est à cette condition que nous pourrons préserver notre potentiel et transmettre aux générations futures un capital environnemental et paysager suffisamment solide.

Je souhaite trouver avec vous, avec les acteurs de la mer de notre territoire, les solutions pour protéger notre réservoir de biodiversité, lutter contre le réchauffement climatique, la pollution, la préservation de notre cadre de vie et une économie solide et réactive. Nos ports, notre pêche et la recherche scientifique sont autant d’atouts que nous devons porter pour un projet de French Sea Tech ambitieux.

  • Le logement

Le logement est au coeur des inégalités, de l’accès à l’emploi, du défi environnemental, de la fracture sociale et territoriale. Il est frappant sur notre circonscription. Certains diront que la solution serait de construire beaucoup plus mais ce serait omettre les contraintes, les normes et la géographie de notre territoire. En simplifiant le code de l’urbanisme et en raccourcissant des procédures, en créant une offre de logement abordable et des logements compatibles avec notre ambition environnementale et leur pouvoir d’achat, nous allons agir pour notre confort et notre avenir.

Je souhaite redonner du sens au droit à la ville. Encourager la construction d’habitat pour les seniors mais aussi pour nos jeunes : des logements évolutifs permettant de transformer un T2 en T3 (ou le contraire) parce qu’il aura été pensé ainsi. Nous devons enfin accélérer la construction où cela est nécessaire en mettant en place des procédures accélérées dans les zones où le logement coûte trop cher.

  • La concertation publique 

Le citoyen doit reprendre sa place au coeur de la République. Elue députée, j’organiserai des ateliers avec les citoyens et avec les acteurs locaux. Ces moments de débat et d’analyse du territoire nous permettront de convenir d’un diagnostic commun. En hiérarchisant les enjeux principaux de notre territoire nous co-écrirons des propositions de loi que je défendrai à l’Assemblée Nationale et dont je vous rendrai compte régulièrement.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *