Question N° 9176 : Objectifs de production d’électricité d’ici 2025 en France

 

Objectifs de production d’électricité d’ici 2025 en France

Mme Émilie Guerel appelle l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la transition écologique et solidaire, sur les objectifs du Président de la République relatifs à la production d’électricité, et sur la nécessité d’assurer la sécurité des installations nucléaires vieillissantes en y accordant les moyens financiers adaptés. En effet, le Président de la République M. Emmanuel Macron s’est engagé à doubler la production d’électricité issue des technologies éolienne et photovoltaïque d’ici 2022, ainsi qu’à réduire de 50 % la part du nucléaire dans la production d’électricité d’ici 2025. Or, en consultant le site internet d’EDF, on constate que les puissances installées sont de 4866 mégawatts pour le photovoltaïque au 31 mars 2014, de 12 000 mégawatts pour l’éolien au 31 décembre 2016, de 25 400 mégawatts pour l’hydraulique et de 62 400 magawatts pour le nucléaire. De plus, toujours à partir du site internet d’EDF, la production d’électricité en 2016 s’est élevée à 531 térawatts-heure répartie comme suit pour chacun de ces quatre secteurs : 8 térawatts-heure pour le photovoltaïque (soit 1,5 % de la production d’électricité), 21 térawatts-heure pour l’éolien (soit 3,9 %), 67,5 térawatts-heure pour l’hydraulique (soit 12,7 %) et de 384 térawatts-heure pour le nucléaire (soit 72,3 %). À partir des chiffres fournis par EDF, et afin de respecter les engagements du Président de la République, les productions photovoltaïque et éolienne devraient doubler pour atteindre respectivement 3 % et 7,8 %. De plus, afin de satisfaire la baisse de 50 % souhaitée, l’industrie nucléaire française devra diminuer sa production de 22, 3 %. Dans le but d’atteindre ces objectifs, il serait alors nécessaire de désinstaller une vingtaine de réacteurs nucléaires d’ici 2025, et d’installer plus de 2 400 éoliennes de 5 mégawatts d’ici 2022, soit 600 éoliennes par année en moyenne. C’est pourquoi, au vu de ces éléments, elle souhaite savoir comment le Gouvernement entend mener à bien ces engagements et atteindre ces objectifs de dénucléarisation.