Madame Emilie Guerel regrette profondément la démission de M. Nicolas Hulot mais salue le bilan écologique de cette première année de mandature

La Seyne-sur-Mer, le 28 août 2018
Suite à l’annonce de la démission de M. Nicolas Hulot, Ministre de la Transition écologique et solidaire, Madame Emilie Guerel, députée du Var, souhaite faire part de son profond regret tout en saluant le travail effectué pendant une année par le Ministère.

Elle désire notamment réitérer sa position en faveur de l’abolition de la chasse à courre (proposition de loi cosignée le 31 janvier 2018) et reste convaincue que cette avancée sociétale sera possible.

Elle veut également insister sur les accomplissements de la première année de mandature, dont le bilan écologique est sans conteste le plus abouti de la cinquième République : abandon du projet d’aéroport de Notre Dame des Landes après 40 années de négociations, fin de l’exploitation des hydrocarbures, arrêt des centrales à charbon d’ici 2022, lancement du grand plan sur l’économie circulaire, sortie du glyphosate sous trois ans en France.

Les urgences climatiques et écologiques demeurent : les parlementaires LREM sont conscients des enjeux considérables et de l’attente des Français, c’est pourquoi ils continueront à agir avec énergie et détermination.