Question écrite n°02-00150 : Augmentation de prescriptions de psychostimulants aux enfants dits « hyperactifs » en France

Madame Emilie Guerel attire l’attention de Mme la ministre des Solidarités et de la santé sur l’augmentation inquiétante des prescriptions de psychostimulants aux enfants.

En effet, selon la Caisse primaire d’assurance-maladie (source AMELI), le nombre de boîtes de psychostimulants remboursées par la Sécurité sociale est passé de 503 956 en 2012 à 813 413 en 2017, soit une augmentation de plus de 61 % en seulement 5 ans.

Cette augmentation apparaît inquiétante du fait de l’efficacité très limité de ces médicaments et de ses risques établis. La revue médicale indépendante Prescrire a d’ailleurs soulevé que « […], au bout de quelques semaines de traitement, l’efficacité semble modeste sur les symptômes, la qualité de vie et le comportement scolaire ». Aussi, selon une étude récente réalisée par une équipe de l’université de Copenhague publiés dans la revue médicale Scandinavian Journal of Child and Adolescent Psychiatry and Psychology, ces médicaments peuvent provoquer des hallucinations et d’autres symptômes psychotiques.

Ainsi, elle souhaiterait savoir quelles mesures le Gouvernement entend mettre en œuvre afin de diminuer la consommation de psychostimulants chez les enfants.