Concertation numérique

 

Réforme des retraites 

 

Comment améliorer l’acquisition de droits pour les plus jeunes ? Quelle solidarité pour les plus faibles revenus ? Comment donner plus de liberté dans les conditions de départ à la retraite ?

En tant que députée de la 7ème circonscription du Var, je souhaite proposer, via mon site web, une concertation numérique destinée aux citoyens du territoire varois, qui sont confrontés à des problématiques de retraite qui leur sont propres.

Chaque citoyen de ma circonscription est invité à contribuer, à débattre, à faire des propositions pour que nous puissions construire, ensemble, un système de retraite commun à tous les Français.

Je prendrai soin de lire chacune de vos contributions et les intégrerai dans une synthèse qui restituera la diversité des arguments.

Votre opinion m’est particulièrement précieuse, car le département du Var constitue l’une des régions de France au taux de retraités le plus élevé : plus de 30 %* des Varois sont des personnes retraitées.

C’est pourquoi, j’ai conscience que cette réforme aura un impact fort sur le quotidien des citoyens de ma circonscription, et je souhaite m’investir pleinement sur ce sujet d’envergure.

Je remettrai personnellement la synthèse, élaborée sur la base de l’ensemble de vos réponses, au ministère des Solidarités et de la Santé ainsi qu’à Jean-Paul Delevoye, haut-commissaire à la réforme des retraites nommé par Emmanuel Macron.

Le projet de loi sera présenté au printemps 2019 ; vos avis me permettront de proposer des améliorations à la réforme,  à travers des amendements que j’aurai travaillés sur la base de vos contributions.

La consultation numérique s’achèvera le 25 octobre prochain. N’attendez plus pour donner votre avis !

Votre députée Emilie Guerel

 

 

Système universel de retraite : quelles sont les grandes orientations de la réforme ? 

 

Le projet d’En Marche en quelques mots…

« Notre projet, ce n’est pas de changer encore une fois tel ou tel paramètre du système de retraite. Il n’est pas de sortir de la répartition. Il est de rétablir la confiance et de construire un système adapté aux parcours professionnels et de vie d’aujourd’hui et de demain. Il est de clarifier et de stabiliser les règles du jeu, une fois pour toutes, en mettant en place un système universel, juste, transparent et fiable, dans lequel chacun bénéficie exactement des mêmes droits. Notre système restera fondé sur la répartition, qui est l’autre nom de la solidarité entre les générations. Il restera collectif et solidaire. »

Emmanuel Macron, lors de sa campagne en avril 2017

 

La refondation du système souhaitée par le Gouvernement s’inscrit pleinement dans une évolution sociétale voulue par les Français.

Le nouveau système universel pourra se résumer en trois mots-clés : simplicité, équité et solidité financière. 

Notre ambition est la suivante :

  • Une protection sociale rénovée, autrement dit des droits attachés à la personne et non au statut ou à la profession
  • Des cadres collectifs renforcés, afin de garantir la solidarité à la fois entre les actifs et entre les générations
  • La prise en compte approfondie de la mobilité professionnelle et de la diversité des parcours de vie
  • Le rétablissement de la confiance des Français envers leur système de retraite : pour cela, il nous faudra un régime plus lisible, plus transparent, et qui dès sa création sera à l’équilibre financièrement. Il devra être aussi une garantie, pour les jeunes actifs, qu’ils ne seront pas sacrifiés.

Afin d’y parvenir, sept axes de travail ont d’ores et déjà été identifiés :

  • Offrir aux actifs un niveau de couverture, une assiette et un taux communs à tous
  • Garantir un système solidaire, en définissant et en finançant les droits non contributifs
  • Tenir compte des évolutions de la société, concernant notamment les droits familiaux et l’égalité hommes-femmes
  • Donner plus de liberté dans la transition vers la retraite via l’ouverture de droits
  • Reconnaître les spécificités de certains parcours afin d’identifier les conditions des départs anticipés
  • Mettre en place un système pérenne, responsable et solide, en prenant soin d’œuvrer à une transition efficace. Il faudra notamment réfléchir à la conversion des droits, à la conception de systèmes d’information adaptés, etc.

 

*  Source INSEE 2015